pression au cpp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pression au cpp

Message  bas le Ven 8 Juil 2011 - 17:41

Salut tout le monde , voila je suis une élève de terminale S , jai été admise à cpp grenoble et c ce que je compte de faire . Je voulais demander au ccpistes l'ambiance des études , est ce que c aussi stressant qune CPGE , est ce uil ya bcp de pression . Merci davance Smile

bas
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  Lou le Ven 8 Juil 2011 - 18:19

Hi~

Tout d'abord félicitations ! Je suppose que tu as aussi eu ton bac il n'y a pas longtemps donc bravo !

Ensuite je pense que ce sujet peut t'aider si tu veux le lire : http://cppg.forumactif.fr/t2337-la-vie-en-cpp
Il y a quelques réponses déjà. N'hésite pas à poser d'autres questions si tu le souhaites.

En ce qui concerne la comparaison avec une classe préparatoire classique, c'est difficile à dire, car :
- toutes les classes prépa ne sont pas pareilles et tout le monde ne vit pas sa prépa de la même façon.
- aucune d'entre nous normalement, n'a fait de prépa classique pour pouvoir comparer.
Au mieux si un professeur passe peut-être qu'il pourra faire une comparaison ?
Mais nous on peut te parler du CPP c'est sûr, après comparer... un tout petit peu :)

Mais bref, l'ambiance au CPP est très bonne de mon point de vue.
Il n'y a pas de mauvaise pression, les professeurs ne font pas en sorte que tu te sentes nul ou quoi. Il n'y a pas de quota d'élèves qui doivent partir, le classement ne compte pas ; seule la moyenne 'brute' compte...
S'il y a de la pression ( et il en faut un peu quand même ) elle viendra plus de toi normalement, c'est de la bonne pression motivante o/
avatar
Lou
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 39
Age : 23
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P18-D2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  yamizi le Ven 8 Juil 2011 - 18:49

Salut,
je ne pourrai que te conseiller cette discussion.
Certains te diront que le rythme d'une CPGE est plus soutenu, que certaines notions son plus approfondies qu'en prépa inp, que la perspective d'un concours en cpge incite à plus de performances. Peut être ..., c'est simplement que la philosophie est différente

En première année de cpge, ton travail n'influe que légèrement sur l'obtention d'une école d'ingé, si tu la passe mal, que tu te ressaisis en 2ème année et réussis tes concours, la première année ne sera qu'un mauvais souvenir . Smile
Alors que le cpp repose plus sur le travail continu, la première année a presque autant d'incidence sur ta réussite future que la seconde, du coup il faut parfaitement gérer son rythme et travailler de bout en bout (je suis mal placé pour ce conseil confused, mais bon)

C'est vrai qu'en 1ère année, on a moins d'heures de maths que des MPSI, moins d'heures de physiques que des PCSI, nous avons néanmoins des modules additionnels (la biologie,...) qui rehaussent le volume horaire.
J'irai peut jusqu'à m'aventurer et dire qu'à certaines périodes, nous avons plus d'heures de travail (intra+extra) qu'en prépa classique, je pense principalement à la période des tps et compte-rendu.

En définitive, comme l'a souligné Lou, la seule pression que tu risques de subir sera dans le but de te motiver, et encore ce sera plus de ton ressort, les professeurs (et surtout tes tuteurs) veillent à ce que tes notes demeurent satisfaisantes mais ne te pressent jamais en cas de difficulté, ils ont discutent avec toi et les élèves du coup plus à l'aise n’hésitent pas à leur exposer le moindre pépin.
Mais n'oublie pas que tu es en prépa, une bonne dose de travail est requise (2-6 heures de boulot par semaine hors semaines tps et exams), et ne te laisse pas berner pas le slogan du cpp Wink


Dernière édition par yamizi le Sam 9 Juil 2011 - 17:20, édité 1 fois
avatar
yamizi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 58
Age : 25
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P18-B2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  Htrid le Sam 9 Juil 2011 - 16:43

je pense que tu t'es trompé, Yamizi, dans ton "2 à 6h de boulot par semaine", ce serait beaucoup trop beau ^^
avatar
Htrid
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 115
Age : 26
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P17-A2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  yamizi le Sam 9 Juil 2011 - 17:20

C'est juste que je ne voulai pas l'effrayer.
De plus j'ai bien dit que ça ne concernait que les semaines sans tps ni ds, càd une ou 2 sur toute l'année Wink
Du coup, c'est bien la vérité :p (un peu édulcorée)

Plus sérieusement, le temps de travail dépend en partie de ce que tu fais ou non en cours/tds (les mots croisés du 20minutes, dm de physique,... et probablement aussi suivre certains cours Smile ), le dernier choix réduira tes besoins de travail chez toi et augmenteras tes chances de réussite (aussi certainement que la démo de la quadrature du cercle Wink )
C'est vrai qu'au premier semestre, tu auras beaucoup de dms, des mini-tests (surprise?) de maths en début de séance qui te permettront d’acquérir un bon rythme de travail.
On a aussi les mini-tests et contres la montre de Mr David Nikolovski (l'un de nos professeurs de Maths) qui sont facultatifs mais très intéressants.
Du coup tu as largement l'opportunité de travailler sans la moindre (vraie) pression extérieure, de même que tu auras l'occasion de te relacher dans les nombreuses fêtes/competitions qui jonchent l'année.
Je n'en dirai pas plus, tu verras dans 53 jours
bye
avatar
yamizi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 58
Age : 25
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P18-B2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  Lou le Sam 9 Juil 2011 - 17:28

J'ajouterais juste que ça dépend aussi de la personne ;)
Non parce que franchement 2 heures de boulot par semaine ? Euh... je me souviens pas avoir fait ça une seule semaine o_o
avatar
Lou
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 39
Age : 23
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P18-D2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  dnikolovski le Dim 10 Juil 2011 - 12:34

Rien de particulier à dire. Mon avis vaut les avis ci-dessus.

2 remarques :
1/ il y a autant de travail au CPP qu'en CPGE. Les étudiants du CPP vont dans les écoles des INP où ils doivent réussir au moins aussi bien que les CPGE qui constituent 70% de la population des écoles. Cela ne se fait pas par magie : la formation est exigeante. Mais sans doute pas de la même façon. Vous avez en point de mire les écoles en permanence. Il n'y a rien pour boucher l'horizon (typiquement, il est difficile de se projeter au delà du concours tant qu'on ne l'a pas passé alors qu'au CPP c'est une nécessité et c'est même demandé (visites d'écoles, thèmes, stage etc...)). Il y a beaucoup de maths (moins qu'en MPSI mais sans doute un peu plus qu'en PCSI (en première année)), beaucoup de physique / chimie (moins qu'en PCSI etc...) et il y a beaucoup d'autres matières. Le travail demandé n'est pas le même et la vie étudiante autour de ce travail n'est pas le même. Le ressenti est donc différent. Et cela rejoint ma deuxième remarque...

2/ La quantité de travail n'est pas une donnée objective. On peut ne pas avoir beaucoup de travail et ne pas réussir à le faire, ou alors, au contraire, en avoir beaucoup et tout bien faire parce que l'on s'est organisé pour etc... Vous travaillerez beaucoup. Ceux qui disent que ce n'est pas le cas, soit ils ne se rendent pas compte, soit ils font comme si car c'est plus cool de dire qu'on n'a pas eu besoin de trop travailler pour réussir... La très grande majorité des étudiants du CPP ont pas mal travaillé durant leur première année (je ne vais parler que de la première année car c'est vraiment l'année qui va conditionner la suite (soit dans les INP si on passe car en général ensuite tout se passe bien (il suffit de continuer à travailler) soit ailleurs car on ne redouble pas (mais en général, les anciens cppistes réussissent très bien ailleurs et leur année au CPP a beaucoup servi))). Comme c'est le cas de tout le monde, cela se fait bien. Il serait absurde de parler du nombre d'heures car le ressenti dépend du contexte. Dans un contexte où tout le monde travaille, on travaille et c'est naturel. Et le temps libre que l'on arrive à placer dans son emploi du temps suffit (beaucoup gardent une certaine activité à côté du CPP - activité qui sert à équilibrer le tout).

J'ajoute que pour réussir en fac ou en IUT, il faut aussi beaucoup travailler (quand je dis réussir, c'est très bien réussir, par exemple pour continuer en école d'ingénieur par la suite). La question de la quantité de travail n'est pas une bonne question à mon avis. La bonne question est de savoir si l'effort demandé sera un effort que l'on aimera fournir.
Il y a un exemple assez parlant : vous avez tous sans doute une activité qui demande des efforts (sport, musique, passion diverse...) et qui demande des efforts (répéter un geste, apprendre le solfège, travailler la technique etc...) n'est pas la partie la plus ludique, pourtant il y a des domaines où on fournit volontiers cet effort alors que dans d'autres domaines, c'est essentiellement désagréable... La comparaison me parait assez porteuse de sens...

J'ai enseigné un tout petit peu en fac en L1. Le taux d'absentéisme était énorme et les présents n'étaient pas les mêmes d'une séance à l'autre. Résultat : personne n'a envie de travailler : ni les profs, ni les élèves... Lorsque le cadre ne s'y prête pas, le moindre effort paraît insupportable.

Rien de plus à ajouter.
Je m'efface...

dnikolovski
Prof
Prof

Nombre de messages : 2264
Age : 43
Promo-groupe (ex : P17-D1) : Enseignant au CPP de Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  Bea73 le Dim 24 Juil 2011 - 12:10

Il est vrai que la quantité de travail varie selon les difficultés que rencontre l'élève au cours de sa scolarité, mais dans l'ensemble tout le monde bosse sérieusement, souvent en groupe (à la médiathèque, pour les tps, etc.).
On peut garder une activité en dehors du cpp, pour ma part j'ai continué la musique sans avoir le statut "artiste", mais ça demande des sacrifices (au niveau de la vie sociale), et une bonne gestion du travail ce qui est loin d'être évident (je pense au stress et à la fatigue).
Bref les deux années au CPP sont loin d'être de tout repos (surtout la première), mais bon travailler, ça apporte aussi un certain nombre de choses positives (un mental, une certaine satisfaction, de l'intérêt, de la concentration...) et finalement on s'en sort donc ne t'inquiète pas !
avatar
Bea73
Chose insignifiante
Chose insignifiante

Nombre de messages : 10
Age : 26
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P17-B1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pression au cpp

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum