(CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résolu (CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Message  Chnae le Jeu 17 Mar 2011 - 21:02

Bonsoir,
Je me décide enfin à exprimer mes questions au lieu de chercher par-ci par-là des bribes de réponses sur différents forums! De plus, le 20 Mars il ne sera plus possible de rajouter des voeux, il serait temps que je me bouge ^^ Donc je m'adresse directement a vous, CPPistes!

Venons-en au vif de sujet : j'hésite entre une CPGE & le CPP. Je suis actuellement en Terminale S spé Maths, et je tourne au Second Trimestre à 14-15 de moyenne sans vraiment me fouler, à mon plus grand plaisir! Je trouve les cours de sciences intéressants, donc j'envisage un diplôme d'ingénieur.
Mais voilà, ce qui me fait appréhender l'an prochain, c'est la masse de travail, le fait que "je ne fasse plus que ça de ma vie" et de dire au revoir à une quelconque vie sociale.. Donc dans cette optique là, la CPGE ça m'effraie totalement. Et je me remet en question, je ne sais pas si je peux supporter une trop forte pression. Néanmoins, je me dis que dans l'ambiance de travail etc, je serais entrainée. Je sais tout de même me mettre au boulot quand il le faut, mais les avis négatifs de la prépa que j'ai reçu me font sérieusement douter à tester cette aventure également! Et le CPP a l'air d'être un petit peu plus soft qu'une CPGE tout de même, non ? (Soit dit-en passant, je suis allée aux Portes Ouvertes, et elles ne m'ont pas tellement emballées. Mais je me dis qu'il ne faut pas que je me fie à cette unique expérience.)

De plus, ce qui me fait encore hésiter entre une prépa classique et la votre, c'est que le CPP est une classe préparatoire intégrée et que donc que ça me ferme des possibilités. Je me dis que si je veux me "réorienter", du moins changer de secteur, ce n'est plus possible. Le problème, c'est que je ne sais pas trop quoi faire après cette dite prépa, je suis totalement perdue, donc je n'ai pas en tête une INP en particulier qui me motiverait vraiment à y entrer. J'avais quand même repéré Phelma et ses études en Nanotechnologies, mais cela pourrait me passer. Enfin, étudier des Maths et de la Physique ça me plait, et j'ai accroché sur le principe global du CPP.

Voilà, j'espère que vous pourrez m'éclairer un petit peu dans cette quête sur l'orientation! On nous met pas mal la pression, et on ne nous informe pas assez à ce sujet à mon avis.
Merci d'avoir prit la peine de me lire !

Chnae
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: (CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Message  yoh le Ven 18 Mar 2011 - 14:34

Comme tu le dis, "le CPP est plus soft qu'une CPGE". Je pense qu'il y a moins de travail à fournir et les enseignements sont plus ciblés ingénieur et donc la théorie est poussée moins loin qu'en CPGE.
Le CPP etant une classe prépa intégrée, c'est vrai que ça te ferme des possiblités mais il y a quand même un vaste choix dans les écoles de l'INP, toutes les sciences sont présentes : des maths à la biologie en passant par la physique et la chimie.
Essaye de te renseigner sur les écoles de l'INP pour voir ce qu'elles proposent.
J'espère que je t'ai éclairé pour ta futur orientation.
avatar
yoh
Amateur averti
Amateur averti

Nombre de messages : 56
Age : 26
Promo-groupe (ex : P17-D1) : P17-B2 (exA1)
Loisirs : Snowboard, judo, guitare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: (CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Message  dnikolovski le Dim 20 Mar 2011 - 10:32

Bonjour,

Quelques réponses en vrac :
1/ Il n'y a pas moins de travail au CPP qu'en CPGE. Il est de nature différente, plus varié (beaucoup plus de matières différentes malgré un programme en maths et en physique équivalent mais non parcourus dans le même but (pas de concours au final)).
La raison en est simple : il n'est pas question que les étudiants venant de la prépa interne se débrouillent moins bien que ceux venant des CPGE (qui représentent encore la plus grande partie de l'effectif en école puisqu'il s'agit du canal historique de recrutement (10% CPP et au moins 70% CPGE...)). Le CPP n'a pas été créé pour épargner les étudiants mais pour "former des esprits" différemment.
L'engagement est, disons, équivalent...

2/ Une précision qui me semble nécessaire car je pense qu'il y a un point que vous avez mal compris. En entrant au CPP (un CPP et 4 sites (Bordeaux, Grenoble (auquel sera rattaché celui de Valence), Nancy (auquel est rattaché le CPP de la Réunion) et Toulouse)) vous avez accès à TOUTES les écoles des 4 INP + quelques écoles hors CPP (Tarbes, ENAC, ISAE/ENSICA etc...). La provenance en fin de deuxième année est gommée (harmonisation des notes et classement unique) et vous classez toutes les écoles en fonction du classement obtenu après 2 ans de contrôle continu.

3/ La quantité de travail n'est pas une donnée objective. Je pense qu'il ne faut pas se poser cette question. Si vous voulez faire des études longues, ce sera exigeant partout. Je fais quelques cours à l'université et je trouve que ceux qui jouent le jeu ont autant de travail. Il y a une difficulté de plus pour qui veut réussir : l'absentéisme à l'université, pour ce que je vois, est de 2/3 et il est très difficile de bénéficier de l'effet d'entrainement du groupe. Au CPP, tout le monde travaille. Plus ou moins il est vrai. Comme partout. Mais tout le monde travaille. Et cela fait que c'est moins dur.
Donc oui on travaille. C'est faisable. Et il faut s'interdire de vouloir quantifier ce travail car c'est la perception qu'on en aura qui compte et elle dépend du contexte et du travail demandé. Si cela vous correspond, cela se passera très bien.
Une règle : ne pas avoir peur !

Un dernier point qui n'engage que moi. Je le donne donc à titre purement personnel.

4/ La vie étudiante au CPP représente une part importante de la formation. Cette partie est "informelle" et de très bonne qualité. Les étudiants bénéficient de la possibilité de prendre des initiatives à travers l'action du bureau des élèves, la façon d'organiser le travail de groupe, et les activités sportives ou culturelles parallèles. Ils peuvent prendre des initiatives et c'est en général très bien fait...

dnikolovski
Prof
Prof

Nombre de messages : 2264
Age : 44
Promo-groupe (ex : P17-D1) : Enseignant au CPP de Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: (CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Message  dnikolovski le Dim 20 Mar 2011 - 12:05

Par contre les CPGE souffre d'une réputation qui n'est plus justifiée à mon avis... Il faut éviter les mauvaises raisons de ne pas choisir une formation !

dnikolovski
Prof
Prof

Nombre de messages : 2264
Age : 44
Promo-groupe (ex : P17-D1) : Enseignant au CPP de Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: (CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Message  Chnae le Lun 21 Mar 2011 - 16:34

Merci pour ces réponses. Je crois que je me prends un peu trop la tête avec l'an prochain. Il faut moins que j'y pense, & que quoiqu'il advienne les choses se passeront au mieux!

Chnae
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résolu Re: (CPGE/CPP) Toujours et encore des hésitations!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum